Extrait entretien avec le Courrier des Yvelines Karl OLIVE, conseiller général des Yvelines, président de Cœur de Poissy.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

En février dernier, l’ancien député de Poissy, Jacques Masdeu-Arus, disait qu’il vous choisissait en tant que maire de Poissy. Comment avez-vous réagi ?

Karl Olive : « J’ai été surpris. Jacques Masdeu-Arus a beaucoup compté pour Poissy. Ce qu’il a fait de la ville, il l’a fait en équipe. C’est cette équipe qui a métamorphosé Poissy pendant trois mandats. Il a fait une espèce d’inventaire.

Plutôt flatteur l’inventaire !

K.O. : « Mieux faire envie que pitié. Il ne faut pas se tromper d’adversaire. Il ne s’agit pas d’un combat au sein de la droite. Il ne faudrait pas casser la droite pisciacaise ».

Dans l’équipe, il y a Jean-François Raynal, que Jacques Masdeu-Arus a jugé être un bon fonctionnaire.

K.O. : « Quand on voit les trois personnes, David Douillet, Jean-François Raynal et moi-même, on est très complémentaires. Nous sommes dans la reconquête collective. J’ai toujours été pour la spécialisation des rôles. Je suis habité par la réélection de David Douillet avec Joël Régnault en tant que député. Avec l’équipe de Cœur de Poissy et ses 150 membres, avec les gens que j’ai cités, on se met au service des habitants. Rien d’autres.

Comment voyez-vous les choses à Poissy ?

K.O. : « Le lendemain de notre défaite en 2008, j’ai annoncé la couleur. Le diagnostic est intenable. La gauche est arrivée presque par hasard en tête avec un rapprochement avec le Modem. La droite était K.O. (sans jeu de mots) debout. Ma conviction, c’est que cette formule hybride allait droit dans le mur. On a vu : +15% d’impôts locaux, du jamais vu à Poissy depuis 25 ans. Les pisciacais n’ont pas vu un seul projet.

Et vous dans tout cela ?

K.O. : « Moi, je suis né à Poissy, je vis à Beauregard. Mon père et tous mes frères ont fait carrière ou leur début de carrière chez Simca (Peugeot aujourd’hui). Je ne suis pas un professionnel de la politique ce qui me permet de ne pas être déconnecté des gens et de la réalité du terrain. J’aime le contact avec eux. Je suis un leader d’équipe.

Et après ?

K.O. : « Je ne suis pas dans un film de Pagnol où on en est à distribuer les cartes. Je suis sur le terrain. Ce sont les électeurs qui choisissent. Ne nous trompons pas d’objectif, il faut reconquérir Poissy et préparer la ville de demain.

Justement, elle en est où la commune de Poissy ?

Toutes les villes alentours ont la vidéo-protection, mais le maire actuel, par idéologie continue de nier l’évidence. J’ai rassemblé 1200 signatures en faveur de l’installation de caméras. On doit se promener dans les rues de Poissy en toute tranquillité. Je peux vous dire que nous aurons la vidéo-protection parce que les habitants la veulent. Autre chose, au début de l’année 2009, j’ai dit au maire qu’il fallait un terrain synthétique pour les jeunes des hauts de Poissy. Il m’a dit que c’était une bonne idée. Il n’est jamais revenu dessus. Quand j’ai été élu au conseil général des Yvelines,….. »

Lire la suite de l’entretien de Karl Olive – Conseiller Général des Yvelines- avec le Courrier des Yvelines

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »